Jean Galfione sur la Route du Rhum : de la perche à la voile

Jean Galfione et Serenis Consulting sur la Route du Rhum 2022

Publié le : 28 novembre 20226 mins de lecture

La légendaire Route du Rhum – Destination Guadeloupe est pour les nombreux passionnés de sport nautique en France, l’événement majeur en cet automne 2022. La célèbre reine des transatlantiques a, en effet, pris départ mercredi 9 novembre au port de Saint-Malo. Parmi les 138 concurrents qui s’embarquent pour la traversée Bretagne-Guadeloupe, on retrouve, en Class40, le skipper français Jean Galfione (Serenis Consulting). Le navigateur met ainsi les voiles pour sa troisième Route du Rhum. Il est donc bien connu sur le parcours, mais reste une véritable surprise quand on sait que Jean Galfione est champion olympique de saut à la perche. Zoom sur le profil atypique d’un ancien perchiste reconverti à la voile.

Portrait de Jean Galfione

Âgé de 50 ans, marié et père de deux enfants, Jean Galfione embrasse la seconde carrière de sa vie après son parcours dans l’athlétisme.

En effet, le skipper né à Paris dans une famille de sportifs était, dans une autre vie, athlète de haut niveau. Il est notamment connu pour avoir remporté le titre olympique au saut à la perche, à Atlanta, en 1996. Le champion français fixait par la même occasion le nouveau record de l’exercice en franchissant une barre à 5,92 m. Sa réputation grandit quelques années plus tard, lorsqu’en 1999, Jean Galfione devient le premier Français à franchir la barre des six mètres aux Championnats du monde en salle de Maebashi.

Au terme de sa carrière, il entraîne des enfants au saut de la perche. Jean Galfione est également commentateur de compétitions d’athlétisme, présentateur de reportages sur les côtes françaises, mais il s’est surtout consacré à sa seconde passion qui est la voile.

La voile, une passion ancrée

Reconverti en skipper à la fin de sa carrière de perchiste, Jean Galfione confie avoir toujours été un grand passionné du bateau et de l’eau. Il doit cette passion aux aventures des navigateurs dont les histoires l’ont bercé. Toutefois, c’est bien à la fin de sa carrière dans le saut à la perche qu’il décide d’embrasser sa nouvelle vie de navigateur.

Tout était parti d’une proposition faite par ses amis habitués des régates de les rejoindre en mer pour se changer les idées. Très vite, la passion ancrée de Jean Galfione refait surface. C’est ainsi qu’il s’est retrouvé sur des bateaux de course et des compétitions de haut niveau sur la mer.

Son baptême de feu remonte à 2007, lors de la Coupe de l’America. Jean Galfione avait alors rejoint l’équipe de K-Challenge en tant que grinder. L’aventure s’était soldée par une 8e place lors des éliminatoires de la Coupe Louis Vuitton.

Le bateau Serenis Consulting de Jean Galfione

Le Serenis Consulting ne fait sans doute pas partie des bateaux stars de la Route du Rhum. Néanmoins, le voilier de Jean Galfione est l’un des plus performants de la flotte Class04. Étrenné en 2021, le Talanta IV, ainsi que le surnomme Jean Galfione en clin d’œil à sa première vie, est un Pogo S4 dessiné par Guillaume Verdier et construit à Sainte-Martine par le chantier Structures. Il s’agit d’un bateau nouvelle génération de type Scow.

Il fait 12,19 m de longueur, 4,5 m et se caractérise par une étrave très large et presque ronde. Cette forme choisie à dessein apporte un effet design, mais vise surtout à mener Jean Galfione à la victoire finale. De fait, la caractéristique de l’étrave rend la carène du bateau plus puissante.

 

Jean Galfione au fil des Route du Rhum

Ayant débuté sa carrière de skipper depuis 17 ans, Jean Galfione en est à sa troisième participation à la Route du Rhum.

Sur le parcours Saint-Malo–Pointe-à-Pitre, le Français a fini 18e de sa catégorie en 2014, pour sa première participation. Pour sa deuxième course, en 2018, il fut contraint d’abandonner après s’être abrité pendant une semaine à Brest à cause des mauvaises conditions météorologiques.

Interrogé en prélude à la compétition sur la place de la Route du Rhum dans les compétitions auxquelles il a participé, le navigateur douarneniste décrit la reine des transatlantiques comme les Jeux olympiques de sa catégorie de bateaux. Il aborde ainsi l’édition 2022 avec l’objectif de donner le meilleur de lui-même et compte s’aider de l’habileté à maîtriser le stress qu’il a développée durant sa carrière au saut à la perche.

Cependant, Jean Galfione connaît sur la Route du Rhum 2022 le même sort que sur l’exercice 2018, car il est à nouveau contraint d’abandonner le 14 novembre sur commotion cérébrale. Le navigateur avait reçu un gros choc à la tête au large de La Corogne, en Espagne.

Jean Galfione sur les autres compétitions

En bateau, Jean Galfione n’a pas encore un palmarès olympique. Toutefois, au fil des différentes compétitions auxquelles il a participé, il a enregistré des victoires notables. À son palmarès, l’ancien perchiste compte notamment :

  • quatre 1ʳᵉ place au Grand Guyader ;
  • une 10e place sur la Transat Jacques Vabre ;
  • une 2e place sur la Normandy Channel Race ;
  • une 2e place sur la Malouine Lamote.

Son palmarès promet de s’enrichir, car Jean Galfione confie ne jamais pouvoir ne plus être sur l’eau.

 

Plan du site